Additifs alimentaires

Introduction

Un additif alimentaire est une substance chimique rajoutée dans une denrée fabriquée par l’industrie agroalimentaire. Ce produit a un rôle technologique précis à jouer au sein de la composition alimentaire (conservation, emballage, etc). Les additifs ne sont pas reconnus comme ingrédients alimentaires parce qu’ils sont impropres à la consommation.

Les additifs alimentaires ont toujours existé. Auparavant, ils étaient d’origine naturelle. Par exemple les Romains utilisés le salpêtre pour la conservation, les Égyptiens utilisaient des colorants pour rendre plus appétissant certains aliments.
Mais depuis les années mille neuf cent soixante-dix, avec l’évolution de la technologie et l’apparition des supermarchés, l’industrie agroalimentaire a créée une multitude d’additif alimentaire.

Quand un chimiste fabrique un additif alimentaire inédit et souhaite le proposer sur le marché européen, c’est l’E.F.S.A. (European Food Safety Authority) qui gère le dossier. Dans un premier temps, le nouveau produit est testé sur des animaux ou sur des Hommes (avec leurs accords) afin d’évaluer le seuil de toxicité. Lorsqu’il est en phase avec la nomenclature des normes européennes, l’additif alimentaire est enregistré et codifié (E ***) en annexe II n°1129 / 2011 et en annexe III n°1130 / 2011 du règlement européen sur les additifs alimentaires n°1333 / 2008.
Enfin, suite au rapport de toxicité, l’E.F.S.A. indique une D.J.A. (Dose Journalière Admissible) pour le consommateur.

Il faut différencier trois formes d’additifs alimentaire :

  • L’additif naturel : est prélevé directement dans nature sans aucune modification.
  • L’additif de synthèse : molécule naturelle reproduite en laboratoire conservant à l’identique ses propriétés chimiques.
  • L’additif artificiel : créer de A à Z en laboratoire, n’existe pas dans la nature.

L’origine d’un additif alimentaire est soit :

  • issue de matières organiques (végétaux, animaux, champignons)
  • issue de matières inorganiques (minéraux)

Certains additifs alimentaires ont un rôle double au sein d’un denrée alimentaire.

Il existe cinq familles d’additif alimentaire :

  1.  Les conservateurs alimentaires
  2. Les colorants alimentaires
  3. Les agents de texture
  4. Les agents de saveur
  5. Les édulcorants

1. Les conservateurs alimentaires

Cette catégorie contient :

  • les conservateurs (référencés comme tel par l’E.F.S.A.),

mais aussi des additifs alimentaires qui ont un rôle de conservateur :

  • les antioxydants
  • les gaz d’emballage
  • les régulateurs d’acidité
A. Les conservateurs

Sont reconnus comme « conservateur alimentaire » les additifs qui augmentent la durée de vie des aliments en les protégeant des altérations causées par des bactéries et des champignons. Ce sont les « E 2.. ».
Il existe trois grandes familles de conservateur alimentaire :

A. Ceux qui préviennent des bactéries :

  • Acide benzoïque et benzoates
    (E 210 – 218) au sein de confitures et de denrées contenant du vinaigre.
  • Natamycine
    (E 235) au sein de la charcuterie et du fromage.
  • Nitrates et nitrites
    (E 249 – 252) au sein de la charcuterie.

B. Ceux qui préviennent des moisissures :

  • Acide sorbique et sorbates
    (E 200 – 203) au sein du lait, des yaourts, du vin, des pruneaux.
  • Acide propionique
    (E 280 – 283) au sein de pâtisserie, de pain de mie.

C. Ceux qui préviennent des bactéries et des moisissures :

  • Anhydride sulfureux et sulfites
    (E 220 – 228) au sein de fruits séchés, toutes denrées contenant de la pomme de terre.
B. Les antioxydants

Sont reconnus comme « antioxydant » les additifs qui se concentre uniquement contre l’oxydation d’une denrée alimentaire dues à la température, la lumière en général. Ce sont les « E 3.. ».
Il existe huit grandes familles d’antioxydants alimentaires :

  • Acide ascorbique et dérivés
    (E 300 – 304) présents dans la charcuterie et les sauces.
  • Tocophérols de synthèse
    (E 306 – 309) présents dans les huiles et les crèmes fraîches.
  • Gallate d’octyle et de dodécyle
    (E 311 – 312) présents dans les huiles et les potages.
  • BHA et BHT
    (E 320 – 321) présents dans tout les plats contenant de la pomme de terre.
  • Lécithines
    (E 322) présents dans le chocolat.
  • Lactate de sodium, potassium et de calcium
    (E 325 – 327) présents dans les confiseries.
  • Acide citrique et dérivés
    (E 330 – 333) présents dans les sodas, les confiseries.
  • Acide tartrique et dérivés
    (E 334 – 337) présents dans la confiture, les gelées.
C. Les régulateurs d’acidité

Sont reconnus comme « régulateurs d’acidité », les additifs qui protège une denrée alimentaire contre sa dégradation causée par une source bactérienne.
Il faut distinguer deux familles de régulateurs d’acidité alimentaires :

A.   Les acidifiants (augmentent l’acidité du produit), les « E 3.. » :

  • Lactate et Citrate
    (E 328 – 334) présents dans le laitage.
  • Acide phosphorique et Orthophosphate
    (E 338 – 343) présents dans les fromages.
  • Citrate de magnésium
    (E 345) présent dans les jus de fruits.
  • Malate, Tartrate, Adipate, Succinate, Fumarate
    (E 349 – 368) présents dans les beurres et margarines.

B.   Les correcteurs d’acidité (diminuent l’acidité d’un produit), les « E 5.. » :

  • Les carbonates
    (E 500 – 305) présents dans la charcuterie.
  • L’acide chlorhydrique
    (E 507) présent dans les boissons lactées.
  • L’acide sulfurique et ses sels
    (E 513 – 515) présent dans les boissons alcoolisées.
  • Les hydroxydes
    (E 524 – 529) présents dans les conserves de poissons.
  • Les Glucono – delta – lactone
    (E 575) présents dans les jus de fruits.
D. Les gaz d’emballage

Sont reconnus comme « gaz d’emballage », les additifs qui protège une denrée alimentaire emballée contre sa dégradation d’origine physique (température), chimique (oxydation) et biologique (bactéries). Ce sont les « E 9.. ».
Il existe plusieurs additifs de gaz d’emballage alimentaires :

  • Hélium (He)
    (E 939)
  • Azote (N)
    (E 941)
  • Argon (A)
    (E 938)
  • Protoxyde d’azote (L)
    (E 942)
  • Oxygène (O)
    (E 948)
  • Hydrogène (H)
    (E 949)
  • Azote / Dioxyde de carbone (N70)
    (E 941 / 290)
  • Azote / Dioxyde de carbone (N50)
    (E 941 / 290?)
  • Oxygène / Dioxyde de carbone (O70)
    (E 948 / 290)

2. Les colorants alimentaires

Sont reconnus comme « colorants alimentaires », les additifs qui pondèrent la disparition de la couleur d’un aliment (dégradation naturelle physique) ainsi que d’accentuer sa pigmentation initiale pour maintenir un bel aspect dans son ensemble. Ce sont les « E 1.. ».
La dizaine du code attribué par l’E.F.S.A. indique la couleur du colorant alimentaire ou son origine (minérale ou végétale) :

A.   La couleur jaune avec les « E 10. »

  • Curcuma
    (E 100ii)

B.   La couleur orange avec les « E 11. » :

  • Jaune Orangé S
    (E 110)

C.   La couleur rouge avec les « E 12. » :

  • Cochenille
    (E 120)

D.   La couleur bleue avec les « E 13. » :

  • Bleu patenté V
    (E 131)

E.   La couleur verte avec les « E 14. » :

  • Complexe cuivre – chlorophylles 
    (E 141)

F.   La couleur brune et noire avec les « E 15. » :

  • Caramel au sulfite d’ammonium
    (E 150d)
  • Charbon végétal
    (E 153)

G.   Les couleurs issus de matières végétales avec les « E 16. » :

  • ?-carotène
    (E 160a)

H.   Les couleurs issues de matières organiques avec les « E 17. » et les « E 18. » :

  • Oxyde de fer
    (E 172)
  • Pigment rubine
    (E 180)

3. Les agents de texture

Sont reconnus comme « agents de texture », les additifs qui interviennent sur le contrôle de la structure et de la densité d’une denrée alimentaire.
Il existe diverse sous-catégorie d’agents de texture avec chacun un rôle précis et un code attribué.

Cette catégorie contient :

  • les épaississants,

mais aussi des additifs alimentaires qui ont un rôle d’agent de texture :

  • les gélifiants,
  • les stabilisants,
  • les émulsifiants,
  • les agents d’enrobage,
  • les agents de charge.
A. Les épaississants

Dont le rôle est d’accentuer la viscosité de l’eau au sein de l’aliment.

A.   Les épaississants (nommé comme tel par l’E.F.S.A.) avec les  « E 41. » :

  • Farine de caroube
    (E 410) utilisée dans le pain sans gluten et les sodas light.
  • Farine de guar
    (E 412) utilisée dans le pain sans gluten et les sodas light.
  • Xanthane
    (E 415) utilisé dans les boissons sans sucre et les crèmes glacées.

B.   Les amidons modifiés avec les « E 14.. » :

  • Amidon oxydé
    (E 1404)
  • Phosphate de di-amidon
    (E 1412 – 1414)
  • Amidon hydroxypropylé
    (E 1440)

C.   Les agents levant avec les « E 50. » :

  • Carbonate de sodium
    (E 500) utilisé pour les biscuits, les denrées contenant du chocolat et du cacao.
  • Bicarbonate d’ammonium
    (E 503) utilisé pour le fromage et le café.
B. Les gélifiants

Dont le rôle est de créer une consistance gélifiée au sein de l’aliment. Ce sont les « E 4.. ».

  • Alginates
    (E 400 – 405) utilisé pour la gastronomie moléculaire.
  • Agar-Agar
    (E 406) utilisé pour la viande en gelée.
  • Carraghénanes
    (E 407) utilisés pour le glaçage.
  • Pectines
    (E 440) utilisés pour les tartes et les marmelades.
  • les gélifiants aux extraits d’animaux (porc principalement) 
C. Les stabilisants

Dont le rôle est de maintenir l’harmonie physico-chimique d’un aliment contenant des molécules non miscibles (l’eau et l’huile).

A.   Les séquestrants avec les « E 38. » :

  • Acide éthylène-diamine-tétra-acétique
    (E 385)

B.   Les agents moussants avec les « E 95. » :

  • Protoxyde d’azote
    (E 954)

C.   Les anti-moussants avec les « E 47. » :

  • Mono et di-glycérides d’acides gras
    (E 471)

D.   Les anti-agglomérants avec les « E 55. » :

  • Sel de silicates
    (E 551 – 557)

E.   Les affermissants et raffermissants avec les « E 50. » :

  • Chlorure de calcium
    (E 509)

F.   Les agents de traitement de la farine avec les « E 50. » :

  • Cystéine
    (E 920)

G.   Les fixateurs de la couleur avec les « E 25. » :

  • Nitrate de sodium
    (E 250)
D. Les émulsifiants

Dont le rôle est de souder entre-elles des molécules non miscibles au sein d’un aliment.
Il existe deux familles d’émulsifiants :

A.   Les émulsifiants (nommé comme tel par l’E.F.S.A.) :

  • Lécithine
    (E 322) utilisé en chocolaterie.
  • Mono et di-glycérides d’acides gras  
    (E 471 – E 472) utilisé dans les desserts glacés.

B.   Les sels de fonte :

  • Orthophosphate de sodium
    (E 339) utilisé uniquement pour les fromages fondus.
  • Polyphosphate
    (E 452) utilisé uniquement pour les fromages fondus.
E. Les agents d’enrobage

Dont le rôle est de donner une surface brillante à un aliment.
Il existe trois familles d’agents d’enrobage :

A.   Les humectants avec les « E 42. » :

  • Glycérol
    (E 422)

B.   Les agents de glaçage avec les « E 90. » :

  • Huile de paraffine
    (E 905)

C.   Les agents de glissement avec les « E 91. » :

  • Esters de cires
    (E 910 – 915)
F. Les agents de charge

Dont le rôle est d’augmenter le poids de l’aliment (autre que l’air et l’eau). Ce sont les « E 12.. ».

  • Polydextrose
    (E 1200)

4. Les agents de saveur

Sont reconnus comme « agents de saveur », les additifs qui accentuent la valeur gustative et olfactive d’une denrée alimentaire. Nommés aussi « exhausteurs de goût », ce sont les « E 6.. ».

  • Glutamates
    (E 620 à E 625) utilisés dans toute la nourriture asiatique (sauce, etc).
  • Guanylates
    (E 626 à E 629) utilisés dans tout les conditionnements en poudre.
  • Inosinates
    (E 630 à E 633) utilisés dans les produits apéritifs.

5. Les édulcorants

Sont reconnus comme « édulcorants », les additifs qui apportent une valeur gustative sucrée à une denrée alimentaire sans contenir de saccharose.
Il existe deux familles d’édulcorants :

A.   L’édulcorant de charge (pouvoir sucrant inférieur ou égal au saccharose) :

  • Sorbitol
    (E 420)
  • Mannitol
    (E 421)
  • Isomalt 
    (E 953)
  • Maltitol
    (E 965)
  • Lactotitol
    (E 966)
  • Xylitol
    (E 967)

B.   L’édulcorant intense (pouvoir sucrant supérieur au saccharose) avec les « E 95. » :

  • Acésulfame 
    (E 950)
  • Aspartame 
    (E 951)
  • Saccharine
    (E 954)
  • Sucralose 
    (E 955)

Conclusion

Le sujet des additifs alimentaires fait de plus en plus polémique. Se positionnant au coté de la population qui sont dans une optique de consommer des aliments qui tendent vers le sains, où se situe l’industrie agroalimentaire?

D’après cette industrie, les denrées alimentaires issues de leurs usines sont sans danger et contrôlées par des offices sanitaires sérieuses. Pourquoi désormais, c’est une plus valus d’indiquer sur les paquets que le produit est par exemple « sans conservateur, sans arôme artificiel »? Es-ce une question marketing ou de la bienveillance concernant la qualité du produit? Pourquoi y a t’il un marché fleurissant du « bio » dans les supermarchés?

Personne ne sait si il y a un rapport entre la malbouffe depuis la fin des Trente Glorieuses avec l’apparition des grandes surfaces, et l’augmentation des cancers du colon (deuxième cancers le plus populaire depuis les années deux milles), et aussi Alzheimer. Des enquêtes indépendantes indiquent qu’il n’est pas bon de s’alimenter uniquement de nourritures issues de l’industrie agroalimentaire et des enquêtes officielles disent le contraire. Qui a raison?

Le nerf de la guerre c’est l’argent. Dans des temps difficiles, faire des économies passent aussi par la réduction de la qualité de notre nourriture sachant que les effets nocifs ne sont pas immédiats, sont sur du long terme. Bien se nourrir et sans se ruiner passent plutôt par un système de partage, d’entraide entre personnes possédant un jardin, des bons plans de maraîchers qui cultivent raisonnablement.

Ne vaut-il pas mieux se nourrir moins (et arrêter de se gaver sans apprécier et respecter l’aliment) mais consommer des produits sains?

La qualité sanitaire
des additifs alimentaires,
s’arrête à la raison du Nouvel Ordre Mondial

référencement contenu unique internet dupliquer

Tagués avec :
Un commentaire sur “Additifs alimentaires
  1. Sweetlilou dit :

    Les plus dangereux sont utilisés pour colorer les aliments. On en trouve principalement dans les bonbons. Les aditifs alimentaires peuvent provoquer des crises d’asthme, de l’urticaire, de l’eczéma, des troubles de la vue, des insomnies, des vomissements, des maux d’estomac, des accidents allergiques, des troubles neurologiques (hyperactivité)…En savoir plus sur: additif-alimentaire.confort-domicile.com

1 Pings/Trackback pour "Additifs alimentaires"
  1. […] additifs alimentaires sont des éléments chimiques introduits pendant la préparation de denrées alimentaires ayant […]

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.