Les besoins selon Maslow

Introduction

Abraham Maslow fut un psychologue américain du vingtième siècle orienté et reconnu dans la mouvance humaniste. Il travaille sur la question :
Quels sont les sources de la motivation humaine?

Il fait un rapprochement entre l’accomplissement des besoins primaires (socle nécessaire à l’équilibre de l’homme) et les effets sur sa disponibilité singulière afin de tendre vers un développement personnel.
Il en déduit cinq catégories de besoin :

  1. Le besoin physiologique
  2. Le besoin de sécurité
  3. Le besoin d’appartenance
  4. Le besoin d’estime
  5. Le besoin d’accomplissement de soi

Ces cinq avoir se valide d’après-lui d’une manière chronologique. A chaque stade de besoin satisfait, l’Homme ressent instinctivement une envie de motivation pour passer à l’étape supérieure. C’est la pyramide de Maslow.

A. La nécessité physiologique

  • Définition :

Le besoin physiologique répond aux composants impliquant le mode de la survie.

  • Exemple :

Ce sont les éléments que l’on doit assouvir journalièrement.
Par exemple, on peut citer les besoins de boire et de s’alimenter, dormir, la satisfaction d’éliminer et enfin de respirer.

  • Interprétation : 

Ce besoin est reconnu comme la racine pour rester uniquement en vie. Avoir une alimentation carencée, l’absence de sommeil, ne pas uriner, impliquent un sentiment d’alerte qui bloque la possibilité d’envisager des démarches pour se loger par exemple. Cette nécessité vitale bouleversée, pousse les individus à se mettre en danger.

D’après A. Maslow, impossible de penser au besoin de sécurité, si celui-ci est perturbé.

B. La nécessité de sécurité

  • Définition :

Le besoin de sécurité répond aux composants impliquant le mode de la protection. 

  • Exemple :

Ce sont les éléments ayant un impact journalièrement que l’on doit garantir mensuellement.
Par exemple, on peut citer le fait d’avoir des revenus financiers réguliers ce qui implique de maintenir un logement chauffé et au sec. On peut mentionner aussi la sérénité affective et familiale qui partant d’un effet de stabilité, permet à l’individu de progresser. On peut noter aussi dans ce besoin une sexualité assumée et comblée. Enfin, on ne peut pas écarter la paix d’un point de vue de la santé et de maintenir sa peau propre.

  • Interprétation : 

Ce besoin est reconnu comme la deuxième étape que l’on doit remplir afin de tendre vers la motivation. L’idée de l’habitat a un rôle central. Son sens initial est de prévenir les agressions extérieures en étant couvert par des murs clos. La création d’habitation « pour tous » a fait naître une civilisation moderne. En effet, être dans une situation où l’on ne sait pas comment on va payer notre loyer, une relation de couple qui bat de l’aile impliquent un sentiment d’anxiété qui empêche toute personne d’être serein pour l’avenir.

D’après A. Maslow, impossible de penser au besoin d’appartenance, si celui-ci est perturbé.

C. La nécessité d’appartenance

  • Définition :

Le besoin d’appartenance répond aux composants impliquant le mode de l’acceptation de soi.

  • Exemple :

Ce sont les éléments que l’on doit assumer une fois en âge adulte. 
Par exemple, on peut citer le fait d’être inclus dans un groupe qui correspond à nos valeurs, notre pensée que ce soit dans sphère professionnelle, familiale, amicale et ludique.

  • Interprétation : 

Ce besoin indique que l’idée principale est de se connaître soi-même avec ses avantages et ses limites et être en phase avec ce que nous pensons dans nos actes du quotidien. Difficile de prendre du recul sur soi et de les accepter. Sachant que ce que l’on devient, n’est que le produit de ce que nous sommes devenus et dont, nous n’étions pas responsable aux périodes de l’enfance à l’adolescence. Même si l’idée est de ne pas tomber dans la facilité des catégories, des clichés, toujours est t-il qu’il existe différents types de mode de vie et que l’on se rapproche des personnes qui nous ressemble indirectement.

D’après A. Maslow, impossible d’envisager le besoin d’estime de soi, si celui-ci est perturbé.

D. La nécessité d’estime

  • Définition :

Le besoin d’estime de soi répond aux composants impliquant le mode de la confiance en soi. 

  • Exemple :

Ce sont les éléments que l’on doit affirmer une fois en âge adulte.
Par exemple, on peut citer le fait de révéler, de soutenir et d’assumer sa personnalité. L’idée est d’être reconnu et accepté des autres, d’être en phase avec ce que l’on pense et ce que l’on fait et d’en retirer une certaine jouissance humble.

  • Interprétation : 

Ce besoin indique que l’idée principale est de prendre du recul en permanence sur son quotidien afin d’être toujours en phase avec ce que l’on est. Forger sa propre personnalité et l’imposer aux autres (non pas les convaincre mais qu’ils vous prennent comme vous êtes) fonctionne lorsque autrui ressent cette unité chez soi. Être dans une situation contradictoire comme par exemple avoir un poste d’encadrant et d’en tirer un effet égoïste où l’égocentrisme est au dessus du correct, ne dura qu’un temps. Les partenaires le ressentiront rapidement et cela va de soi, le respect et la confiance envers cette personne s’estompera au fur et à mesure des saisons.

D’après A. Maslow, impossible d’envisager le besoin de s’accomplir, si celui-ci est perturbé.

E. La nécessité de s’accomplir

  • Définition :

Le besoin de s’accomplir répond aux composants impliquant le mode du développement personnel.

  • Exemple :

Ce sont les éléments que l’on doit embellir tout au long de notre vie.
Par exemple, on peut citer le fait de stimuler ses centres d’intérêts, se donner des challenges (compétences professionnelles, sportives ou artistiques), de trouver des moments à soi à une fréquence régulière où l’on se ressource, travailler sur soi pour être sur le chemin de la sagesse et peaufiner sa spiritualité.

  • Interprétation : 

Ce besoin indique que l’idée principale est de se centrer sur soi, ses envies, et d’être dans une optique de « toujours plus car je n’ai qu’une vie ». Es-ce adapté à tout le monde? Es-ce qu’une personne qui se pose aucune question sur le sens de sa vie est t-il dans le faux? Es-ce une nécessité vitale ce besoin de s’accomplir?

D’après A. Maslow, impossible d’envisager la vie dans son ensemble, si celui-ci est perturbé.

Conclusion

Existe t-il des exemples où une personne n’a pas assouvi son besoin d’appartenance où celle-ci est dans une démarche active de s’accomplir? Effectivement, une personne en grande précarité aura du mal à pouvoir intégrer une démarche volontaire et réaliste de carrière professionnelle si le fait de se nourrir correctement journalièrement est une mission.
La pyramide de Maslow sont probablement une base où chacun peut se référer une fois adulte afin de comprendre les différentes catégories progressive qui tendent vers l’épanouissement total personnel.

Où se place la démarche politique? Depuis la création de logement en dur où chacun a la possibilité de dormir au chaud et de manger tout les jours (à travers le milieu associatif) laisserait croire que tout le monde est égal face au besoin physiologique (oui et non). Le besoin de sécurité se limite au premier plan à des objectifs d’emplois pour tous mais le taux de chômage confirme que nous n’en sommes pas encore là. L’actualité propose de plus en plus à des tarifs réduits des ateliers de développement personnel (à travers la relaxation, méditation, etc). Mais es-ce que cela répond à une demande générale?

Tendre vers le développement personnel
en se basant sur les besoins d’A. Maslow,
s’arrête à la raison du Nouvel Ordre Mondial

Article publié le, 04/02/2018 

Sources

https://www.manager-go.com/management/theorie-de-maslow.htm

http://www.gestion-des-ressources-humaines.fr/images/maslow.pdf

https://prezi.com/lq_mj6x_knvo/pyramide-de-maslow/

Tagués avec :

Laisser un commentaire