La croissance de l’enfant

Introduction

A. Les principes du développement psychomoteur

L’apprentissage de la marche passe par des étapes prévisibles (assis, quatre pattes, marcher).

L’apprentissage de l’habilité va du simple au complexe (apprendre à tenir un cube dans une main avant de monter une pyramide).

Le rythme du développement cumulatif est propre à chaque enfant. Celui-ci n’est pas linéaire (ce n’est pas qu’il l’a fait une fois que c’est acquis).

L’activité motrice et psychique sont indissociables en fonction du :

  • programme génétique (hérédité)
  • la place dans la fratrie, choix éducatifs des parents (respect, accompagnement)
  • de l’environnement (familial, affectif, émotionnel, sensoriel)
  • des conditions de vie (alimentation, sommeil)

C’est une progression simultanée :

  • de la fonction motrice qui dépend de la maturation neurologique
  • des capacités fonctionnelles qui font appel à l’apprentissage, l’expérience (manifestations intellectuelles et affectives)
B. La fonctionnalité du neurone chez l’enfant

Le capital neurones se développe tout au cours de la vie intra-utérine pour atteindre à la naissance en moyenne dix milliard de neurones. C’est l’élément de base pour le système nerveux.

Stimulation de l’environnement :

  • maturation et différenciation
  • organisation et regroupement permettant l’apprentissage

Myélinisation :

  • loi de développement céphalo-caudal (cerveau vers le bas de la colonne vertébrale)
  • loi de développement proximo-distal (membres)

Nous allons voir ensemble la norme du développement psychomoteur du nouveau-né, jusqu’à l’enfant de six ans.

1. Les compétences du nouveau-né

A. La motricité

Le nouveau-né ne tient pas sa tête, reste couché, a des réflexes archaïques, a une hypotonie de l’axe musculaire vertébral et une hypertonie des membres en flexion, des mouvements spontanés asymétriques et saccadés, une hypotonie de l’axe musculaire vertébral.

Par exemple sur le ventre, il dégage sa tête (redresse la tête).

B. Les réflexes archaïques (motricité involontaire)
  • réflexion de succion (téter)
  • le réflexe de Moro (réflexe défense)
  • le Grasping (doigt dans sa main, il agrippe)
  • les points cardinaux (stimuler la joue, sa tête tourne de ce coté)
  • la marche automatique (maintenu debout, il essaye de marcher)
  • le réflexe d’allongement croisé (une jambe détendu et l’autre croisé)
C. Les sens
  • réactif au toucher, les massages et l’enveloppement le détendent et le sécurisent
  • répond aux mimiques du goût, différencie le sucré, le salé, l’amer et l’acide
  • sensible aux odeurs de lait et du parfum maternel
  • entend la voix de sa mère (intonations)
  • yeux ouverts en faible éclaircissement
  • capable de suivre quelques instants
  • voit la proximité avant la distance
  • yeux fermés en lumière vive
  • sensible au contraste
D. L’expression
  • sons gutturaux et vagissements
  • les pleurs sont sans larmes, secs et mouillés
  • les cris indiquent les états (fatigué) et les besoins (faim) de l’enfant
E. Relation
  • présence de tension ou de détente en fonction de la réponse aux besoins primaires
  • aimantation (visuel) et accordage (intonation de voix)
  • attirance vers les personnes
  • symbiose mère-enfant
F. Rythme
  • 21 heures par jour de sommeil
  • succion nutritive et non nutritive
  • état de vigilance (quand il ne dors pas)
  • 6 à 7 repas par jour (biberons) différent de l’allaitement (en fonction de la demande)
G. Développement moteur

Maîtrise graduellement par l’enfant de son système musculaire, en fonction de sa motricité primaire (réflexes archaïques) et de l’évolution de son éveil et de l’accumulation d’épreuves personnelles.

2. Le nourrisson de 3 mois

A. Motricité
  • maintenu debout, il est en appui plantaire et supporte son corps
  • disparition de l’hypertonie des muscles fléchisseurs
  • affermissement de l’axe musculaire vertébrale
  • retournement plat / dos et plat / ventre
  • maintien et redressement de la tête
  • sur le dos, il joue avec ses pieds
  • début du maintien du tronc
B. La préhension (réflexe)
  • porte à la bouche
  • synciésie (maladroit)
  • préhension de contact
C. Sens
  • poursuite oculaire sur 180° (horizontalement puis verticalement)
  • reconnait son univers familier
  • reconnait ses proches
D. L’expression (Signe de bien-être)
  • gazouillis
  • voyelle et syllabes isolées
E. La relation
  • il suit les activités des personnes et des objets en mouvement
  • le sourire est socialisé (répond aux sourires)
  • l’intérêt se prote sur l’extérieur
  • le dynamique est interactive
F. Le rythme
  • 5 repas par jour
  • 18 heures de sommeil
  • bébé pleure le soir malgré le bain, le repas … il évacue le stress de la journée

3. Le nourrisson de 6 mois

A. Motricité
  • se retourne seul
  • démarrage du 4 pattes
  • maintien assis dos rond
  • plat / dos / ventre et vis versa
  • fonction tripode (fesse, main, jambe)
  • stade sauteur (maintenu debout il essaye de sauter)
B. Préhension
  • préhension volontaire et globale (choisi l’objet)
  • relâchement involontaire
  • utilisation du pouce
  • ratissage
C. Les sens
  • recherche la source sonore
  • relation triangulaire œil – main – bouche
  • sensible à la prosodie (rythme et intonation) et à la musique
  • découverte de l’autre, du corps (jusque là, il croyait qu’il ne faisait qu’un avec sa maman)
D. Langage
  • lallation (son en boucle), le nourrisson s’écoute et prend conscience qu’il émet des sons
  • reproduit les sons de sa langue
E. Relation
  • interventionniste
  • rit aux éclats et en cascade
  • portage tourné vers la découverte de l’environnement
  • miroir : reconnaît l’autre et se prend pour quelqu’un d’autre
  • ne cherche pas l’objet qui disparaît (pas conscience qu’il y a un jouet en moins)
F. Rythme
  • 18 à 15 heurs de sommeil par jour
  • 3 à 4 siestes par jour
  • 4 repas

4. Le nourrisson de 8 à 9 mois

A. Motricité
  • il tient assis tout seul
  • il passe du dos au ventre avec des retournements
  • avance à 4 pattes debout besoin de soutien, ses bras l’aide à se stabiliser
B. Préhension
  • pince supérieur (pouce et index pour prendre)
  • pointe l’index (montre tout du doigt)
C. Sens
  • Vision en relief (profondeur et distance)
  • identifie l’ensemble de son environnement sonore
D. Pré-langage
  • prosodie (intonation, intensité, fréquence, rythme)
  • fait des vocalises
E. Relation
  • tend un jouet à ses parents
  • amour exclusif pour sa mère
  • prend conscience de là et du pas là
  • crise d’angoisse du 8ème mois (peur d’être abandonné par ses parents, pleure quand il se retrouve seul avec un inconnu qui lui parle)
F. Rythme

12 à 15 heures de sommeil par jour

5. L’enfant de un an

A. Motricité
  • marche avec appui
  • debout avec ou sans appui
  • relève seul et fais ses premiers pas
B. Préhension
  • préhension en pince supérieur acquise (prend objet qu’il choisit et le pose où il le veut)
  • relation contenant / contenu (transverse par exemple du sable)
  • coordination et dissociation des mains
  • plonger la cuillère dans l’assiette
  • relâchement fin et précis
  • empile, aligne, emboîte
C. Expression du langage
  • répète les syllabes
  • dit ses premiers mots
  • langage abondant, utilise le jargon
  • comprend la signification de plusieurs phrases simple (par exemple, tu as faim?)
D. Expression du graphisme

Première trace de crayon

E. Relation
  • comprend la permanence de l’objet
  • testes les limites et l’adulte
  • stade du miroir : dubitatif
F. Rythme
  • 12 heures de sommeil nocturne
  • 3 heures de siestes (matin et après-midi)

6. L’enfant de 18 mois

A. Motricité
  • monte un escalier seul en se tenant mais ne sait pas descendre
  • s’accroupir pour ramasser un objet
  • grimpe sur tout ce qu’il trouve
  • taper dans un ballon
B. Préhension
  • encastre
  • peut manger seul
  • tourne des pages d’un livre pour enfant
  • fais une tour de trois cubes qui tiennent
  • établit la relation entre le contenant et le contenu
C. Expression du langage
  • comprend un ordre simple : ramasse, va chercher, se mettre debout
  • dit une moyenne de dix mots puis enrichissement rapide
  • nomme l’image connue
D. Expression du graphisme

Réalise des gribouillis (forme circulaire).

E. Relation
  • égocentrique
  • dose les interdits et les permis
  • maîtrise la performance de l’objet
  • perçoit son corps par rapport à l’espace et aux objets
F. Propreté

Maturation des sphincters (maîtriser l’élimination), début de la propreté.

7. L’enfant de deux ans

A. Motricité
  • monte et descend les escaliers un par un
  • shoote dans un ballon, danse
  • grimpe sur les toboggans
  • saute à deux pieds
  • fait du tricycle
B. Habilités
  • enlève ses chaussures
  • participe à l’habillement
  • tourne les pages d’un catalogue
  • maîtrise les opérations de la vie quotidienne
C. Expression du langage
  • holophrase (mots – phrases par exemple papa parti)
  • 100 à 200 mots : explosion du vocabulaire
  • utilise le « je – tu – moi » et son prénom
  • commence à nommer des images
D. Expression du graphisme
  • copie un rond
  • imite le trait (horizontal et vertical)
  • dessine avec une prise digitale correcte
E. Relation
  • début coopération (participer à la mise en place de la table)
  • pensée symbolique et jeux de rôle (imitation maison)
  • phrase d’opposition : le « non » avant le « oui »
  • écoute les histoires
F. Propreté
  • va seul aux toilettes le jour
  • propreté diurne sporadique (fuites)

8. L’enfant de 3 ans

A. Motricité
  • saute à pieds joints (décolle pieds du sol)
  • tient sur un pied, fais du cloche-pied
  • sait si il est droitier ou gaucher
  • monte l’escalier en alternance
  • pédale
B. Habilités
  • ôte les boutons
  • délasse ses chaussures
  • se déshabille, commence à s’habiller
  • se lave les mains, mange seul proprement
  • déchire et commence à couper et découper
C. Expression du langage
  • sait situer devant, derrière, haut, bas
  • prend plaisir à dire des gros mots
  • connait le temps des verbes
  • avalanche de questions
  • connait les couleurs
  • dit son sexe
D. Expression du graphisme
  • ferme le cercle
  • dessine ses premiers bonhomme en forme de têtard
E. Relation
  • phase œdipienne (complexe d’œdipe) et jeux sexualisés
  • joue selon le mode alternatif : à toi, à moi
  • intègre les règles d’un jeu
  • socialisation positive

9. L’enfant de six ans

A. Motricité
  • court et sprinte
  • ouvre la porte avec une clé
  • sait utiliser un téléphone
  • est latérisé (droite – gauche)
  • capable de s’orienter dans l’espace
B. Habilités
  • coupe sa viande
  • commence à faire ses lacets de chaussure
C. L’expression du langage
  • amélioration de la synthèse, de l’utilisation des temps verbaux
  • extension du vocabulaire
  • lit l’heure (horloge à chiffres), connaît son numéro de téléphone
  • comprend le deuxième degrés
  • connaît les jours de la semaine
D. L’expression du graphisme
  • réalise des dessins variés (bonhomme de face détaillée, maison, famille)
  • écrit avec un modèle

10. Durée et rythme de sommeil

Naissance :

  • durée totale : 17 à 20 heures

1 mois :

  • sommeil nocturne : 10h
  • sommeil diurne (jour) : 6 à 7 heures
  • durée totale : 15 à 17h

6 mois :

  • sommeil nocturne : 9 à 10h
  • sommeil diurne (jour) : 3 siestes de 1h30 à 2h
  • durée totale : 14h environs

1 an :

  • sommeil nocturne : 10h
  • sommeil diurne (jour) : 2 siestes de 1h30
  • durée totale : 13h environs

2 ans :

  • sommeil nocturne : 10h
  • sommeil diurne (jour) : sieste de 1h30 à 2h
  • durée totale : 12 à 13h

3 à 5 ans :

  • sommeil nocturne : 10h
  • sommeil diurne (jour) : sieste de 1h à 1h30
  • durée totale : 12h environs

6 à 9 ans :

  • sommeil nocturne : 11h
  • durée totale : 11 à 13h

Le développement psychomoteur
de l’enfant,
s’arrête à la raison du Nouvel Ordre Mondial

Article publié le,11/10/2015

Sources

http://www.portailenfance.ca/wp/modules/developpement-de-lenfant/grandes-etapes-du-developpement/

https://www.psychiatriemed.com/textes/42-dr-anne-lorin/86-les-etapes-du-developpement-affectif-de-lenfant-illustrees-de-dessins-dr-anne-lorin-.html

https://www.infirmiers.com/etudiants-en-ifsi/cours/cours-le-developpement-psychosocial-de-lenfant.html

Tagués avec :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.