Les attitudes de Porter

Introduction

PORTER Elias était un psychologue du vingtième siècle américain. Fidèle au courant humanisme, il planche sur les relations humaines accès sur la relation soignant / soignée.

Il part du constat où une personne en recherche de chemin doit être accompagnée d’une manière la plus objective possible afin de la responsabiliser. Pour cela, le procédé le plus efficace d’après-lui pour être « le plus aidant possible », est d’essayé de ressentir ce qu’il ressent, d’intégrer sa façon de résonner afin d’avoir une position de miroir pour l’usager. Cette méthode a pour but d’accélérer la prise de conscience, base pour évoluer sur la problématique. Il le nomme l’attitude de compréhension.
Pour l’accompagnant, c’est d’après-lui la disposition la plus juste pour avoir une distance professionnelle adapté : l’empathie.

Il décrit six attitudes que l’on utilise quotidiennement lorsque nous sommes en communication :

  • l’attitude autoritaire
  • l’attitude de jugement
  • l’attitude d’interprétation
  • l’attitude d’enquête
  • l’attitude de conseil
  • l’attitude de compréhension

A. Attitude autoritaire

Définition : Adopter une posture autoritaire implique un mode de relation décisif. En réponse à un problème ou une difficulté, le locuteur conseille, suggère, donne une solution dans l’instant basé sur sa façon de voir les choses en utilisant l’injonction afin d’impliquer une action chez l’interlocuteur.

Exemple : Il faut – tu dois – dans ta situation, je ferai – je vous pousse fortement à

Avantages : sentiment de sécurité, absence de responsabilité, adapté aux métiers de l’ordre

Inconvénients : sentiment de domination, dévalorisation, dépendance à autrui, manipulé où sa propre parole n’est pas prise en compte

B. Attitude de jugement

Définition : Adopter une posture de jugement implique un mode de relation évaluable. En réponse à une pensée ou un fait, le locuteur se positionne d’une manière binaire (bien – mal, vrai – faux) en quantifiant les propos de l’interlocuteur et va, soit dans son sens ou désapprouve le contenu.

Exemple : tu as raison – tu as tord – à mon avis

Avantages (si le locuteur est reconnu pour sa capacité de justesse) : se rattacher à une norme (un cadre), permet de voir où nous en sommes et de s’améliorer, adapté aux métiers de la justice

Inconvénients : pousse à se justifier, culpabilité, agressivité, sensation de n’être pas respecté, infériorise la personne

C. Attitude d’interprétation

Définition : Adopter une posture d’interprétation implique un mode de relation explicatif. En réponse aux éléments annoncés, le locuteur cherche et exprime une raison basée sur sa propre logique et se centre sur le cheminement intellectuel de l’interlocuteur ou sur le fait.

Exemple : c’est fort possible que tu dises cela car – c’est probablement dû à – c’est logique car tu – c’est à cause de

Avantages : propose des pistes de réflexion à exploiter (en insistant bien que ce sont des hypothèses), adapté aux métiers des Ressources Humaines

Inconvénients : une lecture erronée bloque la conversation (sensation d’être pas compris), pas dans l’action car accès sur la cause

D. Attitude d’enquête

Définition : Adopter une posture d’enquête implique un mode de relation intrusif. En réponse aux éléments annoncés, le locuteur oriente la discussion et cherche à en savoir plus dans les plus petits détails à travers une méthode de détective afin d’avoir un regard global sur l’interlocuteur ou sur le fait.

Exemple : QQOCQP (quoi – qui – où – comment – quand – pourquoi)

Avantages : compréhension globale de l’objet de la discussion, adapté aux métiers d’investigation, de diagnostic et de recrutement

Inconvénients : mal à l’aise car la discussion est sous forme interrogative, range la personne dans une catégorie

E. Attitude de conseil

Définition : Adopter une posture de conseil implique un mode de relation réconfortant. En réponse aux informations annoncées, le locuteur rassure, apaise, déculpabilise l’interlocuteur en se concentrant sur les vives émotions à canaliser et non sur la gestion de la cause.

Exemple : c’est rien du tout – y’as pire que vous – soyez confiant – courage et force

Avantages : entre amis (sympathie), encourage, dédramatise et redonne de la force d’avancer, adapté aux métiers du sanitaire et social avec un public adapté

Inconvénients : dépendance émotionnelle à autrui, renvoi à l’image maternel (surprotection), diminue la responsabilité et l’autonomie

F. Attitude de compréhension

Définition : Adopter une posture de compréhension implique un mode de relation empathique. En réponse aux éléments donnés, le locuteur s’applique de bien intégrer le contenu et le ressenti de l’interlocuteur en utilisant l’écoute active et la reformulation comme outil principal afin de s’imprégner personnellement de la conception de l’autre.

Exemple : Si j’ai bien intégré ce que vous dites – vous ressentez … c’est bien ça? – d’après vous

Avantages : distance professionnelle, sensation d’être respecté et entendu (confiance en soi), fait verbaliser la personne l’oriente sur le chemin de la prise de conscience, être objectif, adapté aux métiers du sanitaire et social

Inconvénients : introspection et non action, pas adaptable à tout les interlocuteurs (en fonction des capacités cognitives)

Conclusion

Il est évident que l’on ne peut pas dire telle attitude de Porter est bien, l’autre est mal parce que chaque mode de communication a son importance dans un contexte donné. Dans une relation de soignant / soignée, effectivement la meilleure approche est l’attitude de compréhension basée sur l’empathie. Dans un registre militaire, le plus répandu est l’attitude autoritaire et cela va de soi.

Parfois, il est nécessaire de superposer plusieurs attitudes pour une meilleure appréhension de la situation. Je pense dans un premier temps adopter l’attitude d’enquête pour rassembler les éléments puis être dans une optique d’une attitude empathique.

L’idée de Porter pour conclure, est de rester centré sur l’interlocuteur et son type de personnalité atypique et non sur soi et ses intérêts dans l’optique d’avoir une relation bienveillante.

Adopter une posture professionnelle
basée sur l’attitude de compréhension,
s’arrête à la raison du Nouvel Ordre Mondial

Article publié le, 22/12/2017

Sources

http://www.ergopsy.com/les-attitudes-selon-porter-a521.html

http://www.fr.wikimediation.org/index.php?title=Les_six_attitudes_de_Porter

https://www.espacesoignant.com/soignant/soins-relationnels/attitudes-ecoute

Tagués avec :
Un commentaire sur “Les attitudes de Porter
1 Pings/Trackback pour "Les attitudes de Porter"
  1. […] pourquoi j’ai adopté tout au long de ma prise en charge le même comportement. D’après les attitudes de Porter, j’ai employé trois attitudes […]

Laisser un commentaire