L’Union Reims (26/12/13)

Il invite le public pour son clip

Nunsuko s’est déjà fait un nom dans le milieu du rap à Reims. Son objectif : en faire son métier.

De rappeur amateur, il veut passer à l’étape supérieure et entrer dans la cour des pros. Nunsuko, Florent M. de son vrai nom est arrivé au bout de ses capacités à s’auto-financer. Et après un énième boulot en intérim (il a enchaîné les expériences), il veut raccrocher et se consacrer entièrement à sa passion. Une passion déjà omniprésente dans son quotidien.unionrap

Le Rémois joue ses premières battles dans le quartier Murigny. « Au début, j’écrivais comme ça, avec des potes ». Au fur et à mesure, il trace son chemin en solo. « J’ai vu que plus mes titres étaient diffusés, plus ils étaient appréciés, et par des gens qui n’écoutaient pas de rap d’habitude ». Et de mixtapes (compilation de titres) en petits concerts, il a pris confiance en sa carrière. A 29 ans, l’artiste s’entoure aujourd’hui d’une solide équipe de professionnels et/ou bénévoles : son conseiller artistique, photographe, costumière… Et le réalisateur de ses clips, Sylvain Landry.

S’il touche un public large, c’est parce qu’il s’inscrit dans la tendance du rap alternatif : une fusion entre rap, pop et rock. Grâce à une collaboration avec deux musiciens, un bassiste et un batteur. Alternatif, c’est aussi se démarquer des mouvances nord-américaine et européenne du rap. Il s’oriente plutôt vers l’Asie, dont « la spiritualité (lui) correspond mieux ». Son « blaze » (pseudonyme) est issu du film Kickboxer, où Jean-Claude Van Damme porte le surnom thaïlandais, « Nunsuko le guerrier blanc ».

Sur la tendance rap alternatif : fusion avec pop et rock… entre le rappeur, un bassiste et un batteur.

Pour tourner son deuxième clip, il va solliciter l’aide du public dès le début du mois de janvier via une plateforme de crowdfunding* (financement participatif), « My major compagny ». Location, enregistrement, rémunération des équipes… Entre 3000 et 4000 euros sont nécessaires au tournage prévu en juin. Le titre est déjà choisi, ce sera sur le thème de la fête, dans un loft à Reims avec une centaine de personnes déguisées. Les donateurs seront d’ailleurs invités à faire partie des figurants.

Ce serait un beau tremplin pour signer avec un producteur, finaliser son album « Bienvenue à bord du Nouvel Ordre Mondial » qu’il prépare depuis 2010 et projette de sortir dans un an. « C’est un album-concept, en trois chapitres : vie quotidienne, psychologie et politique ».

l'article d'anais gerbaud sur l'artiste nunsuko pour le clip pole emploi Anaïs Gerbaud est une journaliste culture, musique actuelle de la ville de Reims et bosse à l'union Reims. Elle a interviewé l'artiste rap Nunsuko

En deux mots, « un projet engagé, critique ». Son premier clip, « Pôle Emploi » en est la preuve, puisqu’une parodie acerbe de l’organisme du même nom. En image, cela donne une succession de portraits : du paysan au caissier, sans oublier l’auto-critique, celle de l’artiste.

 

Anaïs GERBAUD

Tagués avec :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.