Educateur en ACT

Educateur en ACT

Introduction

Les premiers Appartements de Coordination Thérapeutique nommés ACT, ont été crées en deux milles deux suite à la loi du deux janvier deux milles deux rénovant l’action sociale et médico-sociale. Ce sont des établissements médico-social.

Ils font suite à un besoin d’héberger des personnes malades du VIH et de viser une insertion dans les années mille neuf cent quatre dix. Désormais, les ACT accueillent toutes personnes atteintes d’une Affection Longue Durée en court (ALD) somatique ou psychiatrique.

Ces établissements sont présents sur l’ensemble du territoire avec un statut associatif ou privé. La mission principale est de stabiliser la situation sociale de la personne et de faire de l’éducation à vivre avec la maladie. Cela laisse sous-entendre que la personne doit se trouver dans une situation précaire.

L’établissement est composé d’une équipe médicale, paramédicale, et éducative. Le médecin assure la prescription médicale et indique la conduite à tenir concernant les soins réalisés par l’équipe paramédicale.

Les personnes disposent d’un logement individuel. La taille du logement est adaptée au besoin, c’est à dire que les familles peuvent bénéficier de cette structure. Les logements sont soit à proximité de la structure ou dispatchés dans la ville. Généralement, les personnes intègrent dans un premier temps un logement à proximité de la structure pour les rassurer et créer une relation de confiance mutuelle puis dans un second temps vont dans un logement dans la ville.

Appartements de Coordination Thérapeutique – Pep71

A. Modalité d’admission

La procédure pour faire une demande d’admission en Appartements de Coordination Thérapeutique ne peut se faire que depuis une structure de soins ou d’un service social. Le travailleur social remplira avec la personne demandeuse la partie administrative et le médecin la partie médicale. L’éducateur spécialisé peut être amené à joindre une évaluation sociale. Il est parfois demandé à la personne demandeuse d’y joindre une lettre de motivation. Si la personne correspond au public, elle est convoqué pour un entretien au sein du centre.

La deuxième étape revient à une convocation pour un entretien par le médecin, un membre de l’équipe paramédicale et éducative. A travers cet entretien, l’équipe évalue la motivation de la personne à être actrice de son parcours d’insertion. L’équipe évalue ses freins à l’insertion. L’équipe délibère ensuite et la personne est positionnée sur un liste d’attente dont la durée varie en fonction des établissements.

La personne accueilli formalise ses objectifs à travers un contrat d’engagement. Les personnes restent en moyenne deux ans.

B. rôle de l’éducateur

L’éducateur spécialisé réalise au début du séjour un recueil de données sociales afin de poser un diagnostic suite à l’évaluation des besoins. Il accompagne la personne sur le plan :

  • social : l’ouverture des droits sociaux (MDPH, RSA, etc). Il encadre aussi la personne pour mettre à jour sa situation vis-à-vis des administrations.
  • éducatif : à travers des actions éducatives, il anime des d’ateliers thématiques sur la citoyenneté, la prévention des risques par exemple. Il accompagne aussi la personne sur le plan éducatif au quotidienne à son domicile à rythme défini avec la personne pour un soutien à l’autonomie.

Il accompagne enfin la personne pour la sortie de ce dispositif afin de viser une insertion sociale et / ou professionnelle. Cela s’illustre à travers l’intégration d’un logement en autonomie, ou l’intégration d’un emploi.

L’éducateur spécialisé en Appartements de Coordination Thérapeutique travaille en coordination avec une équipe pluridisciplinaire. Il est l’acteur social dans une prise en charge globale de la personne.

Conclusion

Le rôle du travailleur social en ACT a une donnée complémentaire avec les autres professionnels intervenant autour d’une personne accompagnée. Cette relation d’aide s’établit en coordination avec l’équipe pluridisciplinaire. Ouvrir des droits sociaux permet de stabiliser l’aspect social, financier. C’est un socle à ne pas négliger à la même hauteur de la stabilisation du traitement.

Les Appartements de Coordination Thérapeutique prennent tout leurs sens comme un support à un tremplin pour une personne ayant une maladie à vie pour pouvoir mieux vivre avec celle-ci, faire le deuil de la période précédent cet handicap. Cela a pour but aussi de viser à moyen terme une insertion socio-professionnelle.

Atteindre l’insertion socio-professionnelle
des bénéficiaires à travers l’ACT,
s’arrête à la raison du Nouvel Ordre Mondial

Nunsuko, artiste Humaniste

Article publié le, 11/07/2020

Sources

https://www.pep71.org/secteur-adultes/act/

https://sante.lefigaro.fr/social/insertion/appartements-coordination-therapeutique/definition

Cliquer pour accéder à Guide_ETP_FNH_VIH.pdf

Tagués avec :

Pour participer au contenu

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.