Les enfants dans la séparation

Les enfants dans la séparation

Introduction

La rupture familiale dans le cadre par exemple d’un divorce, est un événement de vie non négligeable pour les adultes ainsi que pour les enfants.

L’enfance par définition, détient les ressources nécessaires à rebondir face à un chamboulement du quotidien. Néanmoins, pour que l‘enfant puisse pleinement développer sa qualité d’adaptation, il est nécessaire qu’il puisse verbaliser ses ressentis, ses craintes et que ses besoins soient respectés face à la séparation.
Cela va dans le sens à vivre en toute sécurité cette turbulence.

Voici cinq items commun à chaque enfant lors d’une séparation :

  1. les émotions
  2. le jeu de rôle
  3. le grand écart
  4. entre rêve et réalité
  5. les repères
La maison des maternelles

A. Les émotions

Les enfants, au cœur d’une séparation parentale, sont débordés par une foule de sentiments et d’émotions parfois même paradoxaux. Comment les aider à gérer les émotions?

Il est nécessaire de les rassurer sur le caractère normal de ce chamboulement émotionnel. Les aider à les verbaliser permet d’avoir une écoute bienveillante de la part d’un adulte. En fonction de l’âge, certains enfants les manifestent à travers un changement de comportement. En tant que parents, l’idée n’est pas d’y répondre par la punition mais plus d’interpréter l’aspect comportemental (agressivité, résultat scolaire en chute, régressions) comme un signal de manifestation intérieur et de le rassurer.

Afin d’accompagner son enfant à gérer ses émotions, l’adulte peut :

  • adopter une posture empathique en comprenant que c’est normal de décrire une souffrance,
  • laisser à l’enfant un lieu et du temps pour l’aider à reconnaître ses émotions et l’écouter à les verbaliser,
  • s’ouvrir aux professionnels, aux associations pour avoir des conseils ou pour prendre en charge l’enfant si les manifestations durent dans le temps ou deviennent plus adaptées.

Tout ça va dans le sens à l’accompagner afin de se situer dans cette transition.

B. Le jeu de rôle

Au cours des étapes liées à la séparation d’un couple, l’enfant s’approprie généralement des responsabilités. Celles-ci sont par exemple, une attribution personnelle d’être la cause de la rupture ou d’avoir un rôle d’aidant pour ses parents. C’est une réponse spontanée de sa part pour aider ses parents à aller mieux. Comme l’enfant repère un malaise au niveau du couple, il intervient pour les soulager sur les actes de la vie quotidienne en autre. Il mobilise plus son papa ou sa maman pour combler l’absence de l’autre.

Afin d’accompagner son enfant à trouver sa place dans ce jeu de rôle, l’adulte :

  • est au clair avec son rôle et préciser clairement les responsabilités propres à chacun,
  • le rassure sur la cause de la séparation en insistant bien que les adultes mettent en place la rupture car ils ne sont plus amoureux et qu’ils aiment leurs enfants, que c’est une histoire d’adulte, il ne faut pas le faire culpabiliser,
  • le recadre lorsqu’il dépasse son rôle dans le but de grandir à son rythme et de s’occuper des préoccupations liées à son âge,

En règle générale, lorsque les parents vivent bien la séparation, l’enfant le constate et garde plus facilement sa place.

C. Le grand écart

L’enfant peut ressentir une difficulté à se “partager” entre les deux parents. Il peut se dire par exemple lorsqu’il est chez son papa, sa maman souffre de son absence. Si l’enfant entend l’une des parties critiquer l’autre ou est pris à partie, il est fragilisé. C’est ce que l’on appelle un conflit de loyauté, être loyal à l’un des deux parents.

Afin d’accompagner l’enfant à gérer ce grand écart, l’adulte peut :

  • créer une relation entre adulte optimale dans l’intérêt de l’enfant afin d’établir une relation avec lui sécurisante,
  • le rassurer le fait qu’il a le droit de se sentir bien avec les parents,
  • ne pas communiquer en mal sur l’autre parent dans le cadre d’un conflit, ni sur ses effets,
  • être à l’écoute des inquiétudes de l’enfant.

D. Entre rêve et réalité

L’enfant, dans ses plus profonds rêves et désirs, imagine la remise en couple des parents et se projette à y participer plus ou moins activement. La relation ambiguë entre les deux parents post-séparation alimente son désir. Sa stratégie très imaginative est parfois de faire le nécessaire lorsque les parents se retrouvent pour attirer l’attention même d’une manière inadaptée en se mettant en danger.

Afin d’accompagner l’enfant à être bien intégré dans la réalité, l’adulte peut :

  • verbaliser à l’enfant que la décision est prise et qu’il n’y a pas de retour en arrière possible sur le fond et sur la forme en présence de l’ex-conjoint,
  • lui faire comprendre qu’il n’a pas les moyens de les réunir, que ce n’est pas son rôle, ni sa responsabilité,
  • l’inclure dans la réalité sans pour autant rejeter ses désirs,

E. Les repères

Les repères initiaux, l’équilibre que l’enfant s’était construit à travers l’unité d’une famille sous le même toit s’effondre. Ca peut être le premier sentiment qu’il ressent; la peur.
La transition que provoque le divorce est nouvelle. Il a désormais deux lieux d’habitation, deux chambres et deux parents qu’il voit séparément. L’enfant dépense beaucoup d’énergie pour intégrer le changement et créer de nouvelles marques basées sur des repères solides dans le temps et l’espace.

L’organisation hebdomadaire peut être difficile pour lui si elle n’est pas ritualisée. La routine rassure et sécurise l’enfant. Il est nécessaire pour son bien-être d’avoir une organisation cadrante, sans trop d’aléas de dernière minute ni d’incertitude.

De plus, cela implique une nouvelle adaptation lorsque les familles se recomposent. Il doit trouver sa place en tant qu’être avec d’autres enfants qui partagent le quotidien. La transition doit se faire de la manière la plus douce possible, progressive et bienveillante.

L’objectif est toujours et uniquement dans l’intérêt de l’enfant et de son développement sur une base stable.

Conclusion

En tant qu’adulte responsable et aimant son enfant, il est nécessaire de prendre en considération son enfant dans le cadre d’une séparation. Plus celle-ci sera conflictuelle, plus l’enfant sera impacté. Il n’échappera pas au processus de deuil mais d’une manière sécurisante.

La séparation parentale, banalisée dans notre société, ne prend plus en compte les enfants et des conséquences sur du long terme si ils ne sont pas bien accompagnés. Le premier revient aux parents. Les enfants naissent généralement par amour, il ne faut pas les négliger.

Accompagner d’une manière bienveillante l’enfant
à travers la séparation parentale,
s’arrête à la raison du Nouvel Ordre Mondial

Nunsuko, artiste conceptuel

Article publié le, 17/01/2022

Source

https://www.popmoms.fr/actu.php?id=641

https://www.conseilconjugal.com/divorce-et-enfants-comment-le-vit-il

0 Comments on “Les enfants dans la séparation

Pour participer au contenu

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.