L’histoire du sport

L’histoire du sport

Introduction de l’Histoire du sport

L’histoire du sport est assez complexe. A notre époque, le sport est devenu une pratique populaire au sein de nombreux foyers. De plus, le Gouvernement fait son éloge dans le cadre de la promotion de la santé. Il constate que la nourriture industrielle engraisse de plus en plus nos enfants d’après les récentes études. Les étiquettes alimentaires ne portent pas encore à ce jour les mentions du bienfait du sport mais c’est tout comme. L’Etat rend accessible la culture sportive aux jeunes à travers le dispositif Pass’Sport.

Egalement, le sport est devenu un bisness où certaines disciplines sont placées en bourse.

Mais quelle est l’histoire du sport? Quel est son intérêt du point de vue géopolitique?

Les Revues du Monde

A. Histoire du sport :Tout démarre dans l’Antiquité?

L’histoire du sport démarre en Antiquité. Cela correspond t-elle finalement au moment où le sport est devenu un centre d’intérêt, une pratique de loisir?
Néanmoins, nous pouvons dire que l’activité physique n’a pas de date car par définition, l’Homme a eu besoin d’utiliser ses muscles, courir pour chasser et nourrir sa famille, son clan. La personne s’entrainait-elle pour être plus performant? Se mesurait-elle aux autres personnes du clan lors des temps libres? On peut faire un lien primitif entre le sport, le jeu et la compétition.

De plus d’après les sources historiques, l’entrainement physique relevait de deux aspects :

  • l’aspect guerrier : pour être plus performant au combat et survivre,
  • l’aspect du culte : à travers la danse et l’acrobatie pour une protection des Dieux.

C’est au huitième siècle avant Jésus-Christ que la compétition sportive devient officielle avec l’apparition des Jeux Olympique. Cela a pour but d’apaiser les conflits entre Cités.
Enfin durant la Période Gallo-Romaine, le sport est reconnu comme étant positif au maintien de la santé psychique et physique. De plus, il y a deux disciplines humaines qui sortent du lot : la course de chars et les combats de gladiateurs. On note que le combat à mort est populaire, c’est pourquoi les spectateurs assistent également aux combats de fauve. Ces manifestations sportives sont organisées dans des grands bâtiments tel des arènes pouvant accueillir beaucoup de monde.

B. Histoire du sport : l’apparition des Tournois

Le jalon à prendre en compte dans l’histoire du sport est au Moyen-Age avec l’apparition des Tournois. Dans son sens initial, cela traduit d’une compétition entre principalement deux adversaires mais parfois en groupe. La particularité revient aux combats, challenges à cheval. Cela concerne donc les Chevaliers.
Citons diverses épreuves :

  • des prises de Tour,
  • des jeux d’adresse,
  • du combat.

Les Tournois durent jusqu’au quinzième siècle.

A la suite de cette période, l’écrivain français appartenant au courant Humaniste François Rabelais, publie un roman où il référence déjà deux cent dix huit sport.
On peut citer :

  • le billard,
  • le croquet,
  • l’escrime, le tir à l’arc.

C. Les premières Olympiades en France

Le fait marquant de l’histoire du sport intervient dix années après la Révolution Française, des Olympiades de la République sont organisées durant trois années d’affilées dans la capitale, Paris. Quatre épreuves sont à l’ordre du jour :

  • la course à pied,
  • la course à cheval,
  • la course de chars,
  • la course des bagues.

La dernière édition était en mille sept cent quatre-vingt dix huit. L’innovation durant ces Olympiades n’est pas le type d’épreuve mais sur l’instoration du système métrique.

Au cours du dix neuvième siècle, la presse soutien le sport hippique puis le cyclisme les rendant populaire. Des compétitions marquent le quotidien des Français.

D. La Loi de dix neuf cent un

Il est à noter dans l’histoire du sport le statut associatif qui a permis à de nombreuses disciplines d’émerger sur le devant de la scène. Nous pouvons citer des associations, des regroupements de personnes dans l’intérêt de l’athlétisme, du football et de la natation.

La première compétition française de football intervient en mille neuf cent sept avec le Trophée de France. Cette compétition permet aux meilleurs athlètes de six fédérations désormais sous le statut associatif de s’affronter.
Ce sont :

  • CFI : Comité français interfédéral (organisateur, ancêtre de la FFF),
  • FAA : Fédération athlétique d’amateurs,
  • FCAF : Fédération cycliste et athlétique de France,
  • FGSPF : Fédération de gymnastique et sportive des patronages de France,
  • LFA : Ligue de football association,
  • USFSA : Union des sociétés françaises de sports athlétiques.

Nous pouvons dire que finalement ce sont des athlètes pluridisciplinaires qui participent à cette compétition et non des spécialistes du football. Cela est arrêté durant la première guerre mondiale.

E. Le sport durant les Guerres Mondiales

Les principales compétitions sportives se sont stoppées durant la Première Guerre Mondiale. Néanmoins, le sport se pratiquait en dehors des zones de combat. En effet, les alliés de part leurs diverses origines géographiques faisaient découvrir de nouvelles pratiques sportives méconnues jusque là sur le sol Français. Relevons le premier Jeux interalliés en mille neuf cent dix neuf.
De plus, le handisport et le sport féminin se popularisent avec comme exemple le premier matche de foot féminin à la fin de la Première Guerre Mondiale.

Entre les deux guerres, les fédérations sportives multidisciplinaires deviennent progressivement des fédérations spécialisées dans un domaine. On peut citer la FFF (foot) en mille neuf cent dix neuf. S’en suive rapidement le rugby, la natation et l’athlétisme.

Lors de la Seconde Guerre Mondiale, le gouvernement de Vichy censure diverses disciplines sportives professionnelles comme :

  • le rugby,
  • le tennis,
  • la lutte.

Le gouvernement provisoire d’Alger remet en place les libertés sportives.

Désormais pour éviter un troisième conflit mondial qui serait probablement au regard des avancées technologiques, le dernier, l’ensemble des grandes puissances mettent en place des compétitions internationales sur diverses disciplines pour se mesurer à travers le sport d’une manière pacifique.

F. Le sport à l’école

Du début des années mille neuf cent cinquante au début des années soixante, l’USEP a connu une croissance remarquable, passant de cent mille à près de cinq cent mille membres. Pendant cette période, l’USEP a joué un rôle important dans l’introduction de l’éducation physique et des sports dans les écoles. En mille neuf cent soixante neuf, un événement majeur s’est produit lorsque les écoles primaires ont mis en œuvre le concept de “tiers temps pédagogique “, qui a impliqué une redistribution du temps consacré à différentes disciplines. En conséquence, l’éducation physique et les sports ont bénéficié de six heures par semaine.

Cette réforme a grandement soutenu les efforts de l’USEP dans la promotion de l’éducation physique et des sports dans les écoles publiques. De plus, la mise en place du “tiers temps pédagogique” a permis à l’USEP d’intégrer ses activités dans le programme scolaire. Auparavant, les événements de l’USEP étaient exclusivement organisés le jeudi, jour de congé scolaire. De plus, afin de soutenir cette réforme, le ministère de l’Éducation a créé le poste de conseillers pédagogiques en éducation physique au niveau des circonscriptions. Il est important de souligner que de nombreux conseillers étaient recrutés parmi les membres engagés de l’USEP jusqu’aux années quatre vingt.

Depuis les années soixante, les fédérations affinitaires multisports ont su répondre aux besoins de divers publics en proposant une variété d’activités physiques et sportives adaptées. Grâce à leur approche axée sur le sport loisir, elles offrent à chacun, quels que soient leur âge ou leurs capacités, de multiples possibilités pour rester actif et s’épanouir. C’est le dispositif sport pour tous.

G. Le sport moderne

Comment ne pas aborder le sport moderne sans parler d’économie? En effet même si la majorité des clubs sportifs sont sous la forme associative, les produits annexes représente un vrai marché. De plus, lors de compétition internationale comme la coupe du monde de football ou les Jeux Olympiques, le marché touristique est à son taux élevé ainsi que le secteur du bâtiment avec les constructions qui en découlent.

Le développement de la télévision et des différents genres d’émissions à spécialisation sportive, n’ont fait que populariser le sport.

Conclusion

À l’époque, quand les navires naviguaient sur les mers, le commerce, les guerres et les explorations épiques faisaient partie du jeu ultime ! Non seulement échangeaient-ils des biens, mais ils propageaient aussi la haine humaine et l’amour du sport. Donc, si on y réfléchit, ces âmes aventureuses jouaient involontairement un match épique à travers les océans ! L’esprit de compétition ne connaît aucune limite!

Il existe différentes catégories de sport sous la forme individuelle ou collective, d’été ou d’hiver, à l’extérieur ou en salle :

  • les sports de ballon,
  • les sports de combat,
  • les sports motorisés,
  • les sports aquatiques,
  • les sports aériens,
  • les sport de glisse ou de déplacement.

Est-ce que le sport à travers la compétition est t-elle humaniste? Existe-t-il des sports collaboratifs?

Le divertissement moderne
à travers le sport,
s’arrête à la raison du Nouvel Ordre Mondial

Nunsuko, artiste conceptuel

Article publié le, 14/08/2023

Sources

https://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-histoire-et-societe-histoire/

https://www.cairn.info/socio-histoire-de-l-education-physique-et-sportive–9782130575061.htm?ora.z_ref=cairnSearchAutocomplete

https://www.lequipe.fr/Coaching/Archives/Actualites/Les-origines-du-football/742550

Pour participer au contenu

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.