L’histoire du jeu de société

L’histoire du jeu de société

Introduction

Le jeu de société, véritable concept, peut se définir à ce jour comme un outil de divertissement qui se joue seul ou à plusieurs ayant pour finalité la victoire seule ou collective moyennant des contraintes et des règles pour atteindre cet objectif.
Quelques travaux ont été réalisés pour retracer son histoire. On peut citer le plus ancien ouvrage datant de mille deux cent quatre vingt trois, “El libro de ajedrez, dados e tablas” de l’ Espagnol Alphonse X.

Aujourd’hui, selon la classification mondiale proposée par le système EASR pour Exercice Symbolique Assemblage Règles de Montréal opérationnel depuis mille neuf cent quatre-vingt deux, il est recensé dix-neuf types de jeu de société.

Courts toujours

A. Les types de jeu de société

Type de jeuNature du jeuExemple de jeu
Jeux de désaccès sur le hasardYahtzee
Jeux d’adressenécessitent l’utilisation de ses membresMikado
Jeux d’ambiancenécessitent un déplacement dans l’espaceDefifoo
Jeux de carteaccès sur la chanceLa Belotte
Jeux de plateau la notion de stratégie est centraleMonopoly
Jeux de mémoirefont appel à la notion cognitiveMémory
Jeux de connaissancesont basés sur la culture et la connaissanceTrivial Poursuit
Jeux de lettress’appuient sur la littératureScrabble
Jeux de logiquel’enjeu est la réflexion déductiveLabyrinthe
Jeux de pionsl’enjeu est réflexion projectiveLes Echecs
Jeux éducatifsl’apprentissage à travers le jeuDobbles
Jeux d’enquêtebasés sur la résolution d’énigmes Cluedo
Jeux coopératifsdéveloppement de l’esprit d’équipeL’île interdite
Jeux de bluffla maîtrise de soi et le mensongePoker des cafards
Jeux de stratégieaccès sur la conquête Risk
Jeux de gestionsous une certaine forme de management des ressourcesAgricola
Jeux de hasarduniquement accès sur la chanceUno
Jeux de rôleincarner un rôle, un personnageLes loups garous de Thiercelieux
Jeux créatifsstimulent l’imaginaire à travers la conceptionImagine
Tableau récapitulatif des différents genres de jeux de société

Bien évidemment, un même jeu de société peut se retrouver dans plusieurs catégories. Néanmoins, ce support permet simplement d’en relever les grandes catégories comme par exemple des différents genres d’émission de télé.

B. L’origine du jeu de société

Il est très difficile d’obtenir des sources fiables quant au premier jeu de société. Néanmoins, les études tendent pour définir la période Néolithique (moins dix mille à moins trois mille cinq cent an avant Jésus Christ) comme étant l’émergence des jeux de divertissement. Cela correspond à la sédentarisation de l’Homme. Cela semble logique que les activités divertissantes au sein d’une communauté vont de paires avec le fait de poser ses valises à un endroit où le confort se met en place progressivement.

Les dès inaugurent cette genèse sur le continent asiatique vers huit mille an avant Jésus-Christ. Initialement, ils sont utilisés dans une optique spirituelle avec des éléments naturels comprenant deux faces comme par exemple des coquillages par des oracles. Puis, les éléments à quatre faces sont utilisés comme les osselets et toujours dans la même optique.
Trois mille an avant Jésus-Christ l’utilisation des dès trouve une autre symbolique, le divertissement à travers le hasard. Il est utilisé comme jeu d’argent et de pari.

De plus durant cette période, le dé fait également fonction d’élément incontournable des premiers jeux de plateau pour pouvoir déplacer un pion à une distance dirigée par la chance. Il prend la forme de parcours à même le sol ou sur une peau de bête pour pouvoir déplacer un pion.

On peut noter différents jeux de parcours accès sur la course :

  • Egypte : comme le Senet ou le Méhan en trois mille an avant Jésus Christ,
  • Mésopotamie : le Royal d’Ur en deux mille avant Jésus Christ.

Le jeu de société dans la période Néolithique s’appuie toujours sur le symbolisme et le rituel afin de transmettre d’une manière sous-jacente la tradition, la culture et l’histoire.

C. L’apparition des jeux de logique

Au fur et à mesure du temps, les jeux de parcours et de hasard évoluent. Constatant que la chance laisse beaucoup de place à la tricherie suite à l’appât du gain, ces jeux sont progressivement encadrés et tendent à une innovation quant à sa manière d’utilisation. Ceux-ci laissent place aux jeux de logique et de stratégie où l’expression divine n’est plus le seul maître du jeu. Désormais, l’esprit humain peut influer sur le cours de la partie.
On peut relever deux jeux précurseurs :

  • Le Chaturanga :

C’est durant l’antiquité que le genre de jeu de société logique fait son apparition. C’est le Chaturanga, l’ancêtre des échecs. Les ouvrages indiquent qu’il est apparût sur le continent asiatique plus précisément au nord de l’Inde au sixième siècle avant Jésus Christ. Initialement, le déplacement des pions se faisait à l’appui de dés. Progressivement, la logique l’a emportée en imposant des contraintes de déplacement en fonction des pions.
Ce jeu voyage de continent en continent en fonction des différentes conquêtes et voyages.

  • Weiki :

Dans cette période (au cinquième siècle avant Jésus Christ), on relève également le jeu Go nommé également nommé Weiki originaire de Chine. C’est un jeu de stratégie sur plateau. Le principe est de contrôler des territoires. Les pions initialement des pierres, se sont progressivement transformés en pions de couleur blanche et noire.

D. Le jeu de société au Moyen-Age

Durant cette période de l’Histoire, les jeux de société deviennent de plus en plus populaire au sein de l’ensemble des classes sociales. Il y a l’apparition des premiers jeux que l’on connaît sous la forme actuelle : le jeu de l’oie, les échecs.

Hors ce que l’on note de particulier ce sont les premiers jeux de carte. Ils apparaissent sur le continent asiatique durant la dynastie Tang au septième siècle. Le support papier était utilisé à l’aide de la xylographie. Initialement, les cartes n’avaient pas un caractère ludique mais belle et bien spirituel et divinatoire.
Au fur et à mesure du temps, les Chinois en proposaient trois variantes :

  • les cartes domino,
  • les cartes monétaires et
  • les cartes d’échecs.

D’origine Italien et importée du Moyen-Orient, le Tarot fait son apparition au quinzième siècle.

La religion et la spiritualité sont fortement marquée sur l’ensemble des supports de jeu jusqu’à cette période du Moyen-Age. Néanmoins, ceux-ci ont participé largement à l’évolution de la culture et à la préservation des Traditions.

E. La définition de règles universelles

Au cours du dix septième siècle, les jeux de société commencent à prendre une dimension mondiale. Cela intervient dans les Temps Modernes. Cette expansion se justifie au regard de la mobilité progressivement internationale. Elle s’appuie sur des règles de jeu officielles. Il concerne les jeux populaires comme le jeu de l’oie, des dames, les échecs.

Les premiers casinos commencent à voir le jour en étant autorisés mais rapidement controversés par l’Eglise qui voit d’un mauvais œil cette approche repérée comme satanique.

Au début de l’époque contemporaine, un nouveau genre apparait. C’est le jeu éducatif. Il se base sur un jeu déjà existant pour l’adapter afin d’apporter de la connaissance généralement historique, géographique aux joueurs. On peut citer le jeu de l’oie comme support.

Au cours du dix neuvième siècle, la révolution industrielle permet de fabriquer des jeux de société jusqu’ici produits manuellement, en usine. Cela a impliqué la mondialisation du jeu de société comprenant la concurrence ainsi que le bizness. C’est le jeu traditionnel avec son impact économique.

Dès le vingtième siècle, les nouveaux genres ne cessent de se développer. L’esprit de collaboration prend se place de plus en plus. Enfin des cérémonies annuelles sont mis en place pour décerner des prix aux créateurs de jeu de société innovant.

Conclusion

En quoi l’Homme au cours de son histoire, a eu besoin de se divertir? Quelle est la place du divertissement dans notre société moderne?
Il y a un lien certain entre le confort du modernisme et le temps libre. Le jeu de société permet-il de combler ce vide existentiel?

Quand est-il de sa place actuelle à l’heure de l’ère numérique? Ce moment de partage en famille en présentiel peut-il avoir la même valeur et la même puissance lorsque que l’on joue au jeux de société en ligne? L’ensemble des jeux peut-il se convertir au format du numérique? Quel est la différence de passion entre un jeu de société et un jeu vidéo?

Passer un moment convivial
à travers les jeux de société,
s’arrête à la raison du Nouvel Ordre Mondial

Nunsuko, artiste conceptuel

Article publié le, 29/06/2023

Sources

https://www.ludum.fr/blog/l-histoire-du-jeu-de-societe-n333

https://www.ludothequeofildujeu.org/culture-ludique/histoire-du-jeu/

https://lecoindesjoueurs.fr/lhistoire-des-jeux-de-societe/

Pour participer au contenu

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.